Château de Malmaison

  • 35 euros
  • Rendez-vous 1, Avenue Victor Hugo - 75016 Paris

Description du service

2 rendez-vous possibles : 1) Départ de Paris avec mini-bus durée 04h00 Heure : 09h00 Rendez-vous 1, Avenue Victor Hugo - 75016 Paris Ou 2) Rendez-vous à 10h30 directement sur place à l’entrée du Château durée 1h30 Prix par adulte : 35€ Prix -12 ans : 30€ Le Château de Malmaison fu la résidence principale et préférée de Napoléon Bonaparte et Joséphine Bonaparte De 1800 à 1802 ce petit château devient avec les Tuileries le siège du gouvernement de la France où les ministres du Consulat se réunissent fréquemment. A l'automne 1802 le consul et sa famille s'installent à Saint-Cloud et Joséphine revient souvent au Palais impérial de Malmaison pour aménager. Après le divorce en 1809 l'Empereur lui donne cette propriété avec toutes ses collections et c'est à Malmaison qu'elle meurt le 29 mai 1814. Son fils le prince Eugène en hérite mais sa veuve cède Malmaison en 1828 au banquier suédois Jonas Hagerman. La visite du château, à travers ses salles somptueuses et riches en décor et histoire vous amènera à la chambre ordinaire de Joséphine qui était une pièce de soutien lorsque l'un des conjoints était malade. Dans cette pièce, Joséphine aimait lire et devint plus tard sa chambre. Une boîte à bijoux amovible de sa table a également servi de bureau. Ou encore la bibliothèque fut appelée par Napoléon "sacristie d'église" pour sa voûte décorée d'Apollon et de Minerve, entourée de médaillons d'auteurs anciens et modernes. Ici sont conservés 500 volumes avec le numéro B-P (Bona-Parte) des 4500 placés à l'origine dans cette salle. Il y a aussi un bureau que Napoléon a toujours utilisé. Un escalier en bois conduisait Napoléon directement dans sa chambre, située à l'étage supérieur. Au deuxième étage parmi il y avait aussi la chambre à volants, avec des armoires où l'impératrice gardait ses vêtements. En un an, il a commandé 136 vêtements, 895 paires de gants et 520 paires de chaussures. Lorsqu'il ne voulait plus d'une robe, il la jeta entre sa belle-mère, la reine de Westphalie et Carolina Murat. Mais Joséphine était une amoureuse de la botanique et de la zoologie. Dans le parc du château, qui est passé de 60 hectares à 726 hectares à sa demande, il avait installé des volières, deux pavillons, des écuries et des serres chauffées où il pouvait voir pousser les graines et les plantes qu'il avait envoyées du monde entier pour embellir son jardin anglais, introduisant en France des plantes inconnues : hibiscus, camélias, pivoines arbustives, magnolias violets, dahlias.

Séances à venir

Coordonnées

0685125681

contact@culture-balades-france.com

25 Boulevard de Strasbourg, Paris, France